Page loading...

  
    
     
Recherche: 
 >>> Recommander ce site  Nederlands   Deutsch   
Accueil Contact Liens Fonds d'écran Plan-Région Météo Agendas Folders Configuration ?

Rénovation du Viaduc de Moresnet (Syndicat d'initiative trois frontières)
DECOUVERTE - Attractions touristiques - Moresnet-Viaduc  L'historique |  Rénovation 2002/04 | Animations   Version imprimable

Le Viaduc de Moresnet - Rénovation 2002/04

(UN TRAVAIL DE GÉNIE CIVIL SPECTACULAIRE)

Les impératifs d'exploitation du XXI siècle ont d'abord été définis par la SNCB, le viaduc de Moresnet doit livrer passage aux trains à la vitesse de 60 km/h, sans restriction de charge : celle-ci doit passer à 25 tonnes par essieu pour respecter les standards européens.
Plutôt que de construire un nouvel ouvrage d'art, les services de la SNCB ont préféré remettre le viaduc (photo 22) en parfait état : l'opération est moins onéreuse, ... mais tout aussi spectaculaire.

Pour l'infrastructure, les piles, piles-culées et culées ont été complètement rénovées. Les bétons de parement ont été enlevés (photos 1,2 et 3). Un nouveau voile de béton enrobe chaque pilier afin de lui conserver son aspect original (photo 5).

Sur la (photo 4), chaque pile représente exactement les trois phases de travail.

Quant aux vingt-sept tabliers, ils ont tous été assemblés
(photos 7 et 9 à 12) dans un hangar (photo 6) de la gare de Montzen avant remplacement : ils présentent une allure semblable, mais seront moins élevés et beaucoup plus lourds (700 tonnes, soit le double du poids d'un tablier antérieur). Leur section épouse la forme d'un bac, afin d'éviter toute chute d'objet du haut du viaduc.

Quant aux traverses et rails des tabliers métalliques, ils sont posés sur ballast, afin d'occasionner une moindre fatigue des voies et donc, un moindre entretien ainsi qu'accessoirement, de moindres nuisances sonores pour les riverains.

Quant à la technique de remplacement, elle ne manquera pas d'originalité : un portique métallique de manutention provisoire
(photo 8) sera lancé sur le viaduc.
Il couvrira deux travées de celui-ci, en s'appuyant sur les piles afin de permettre le passage (photos 14 et 19).
Ce portique avancera sur les piles en fonction des travaux.
Il aura pour fonction, le moment venu, de faire descendre au sol les vieux tabliers pour les remplacer par les nouveaux, (photo 20) préalablement montés sur les terrains de la gare de Montzen et amenés au droit de la zone de travail par chemin de fer.
(début du démontage du premier tablier (photo 13).

Afin de permettre la circulation de la majorité des trains pendant les travaux, le remplacement des tabliers sera effectué uniquement pendant les week-ends : onze week-ends de travaux sont prévus - le premier étant fixé aux 16 et 17 mars 2003 - avec un intervalle de huit semaines environ entre eux.
Chaque phase ainsi délimitée permettra de remplacer deux tabliers (photos 19 et 20).

Pendant cette période, le trafic sera totalement interrompu sur la section de la ligne 24 où se trouve le viaduc : les trains les moins urgents seront différés à Montzen ou Aachen (West), tandis qu'une trentaine de circulations seront détournées par la courte ligne 39 Montzen Welkenraedt, dont l'infrastructure vient d'être revue, et par la ligne 37 entre Welkenraect et Aachen (Hbf).

1 2 3 4
5 6 7 8
9 10 11 12
13 14 15 16
17 18 19 20
21 22 23 24
25 26 27 28
29 30 31 32






Disclaimer | Copyright © 2004 S.I.3F & HB Webdesign - Last Update: 16/02/2017 12:00:39