Recherche: 
 >>> Recommander ce site  Nederlands   Deutsch   
Accueil Contact Liens Fonds d'écran Plan-Région Météo Agendas Folders Configuration ?

Château BEMPT - Moresnet (Syndicat d'initiative trois frontières)
Découverte - Les châteaux - La route des châteaux  CHÂTEAU BEMPT  Version imprimable
La liste des châteaux

 

LE CHATEAU BEMPT (Moresnet).

L'origine du nom du château, vient du fait, que ce château est construit dans un pré humide au fond de la vallée de la Gueule.

Bempt, ou Bennelt (l'ancienne dénomination) qui est son diminutif, veut tout simplement dire "pré humide".

Bempt était très probablement le siège de l'une des six seigneuries de la communauté de Moresnet.

Probablement, des la fin du 16° ou début du 17° siècle, existait à Bempt une « maison en forme de château », propriété, à cette époque, de Michel Heyendal, dit « van den Bennelt », époux d'Irma op den Hoff.
Il la transmit par héritage à son fils Nicolas Heyendal, mari d'Engelberte Crummel, fille de Herman Crummel de Merols et de Catherine de Hagen.
Ils la laissèrent à leur fils Henri Heyendal, qui mourut à l'âge de vingt-neuf ans, le 27 juin 1662. Sa veuve, née Marguerite. Franck, fille de Jean et de Marguerite Reul, eut la malencontreuse idée de convoler (1664) avec un certain Guillaume Loslever, déccédé en 1683.

Celui-ci sombra dans l'alcool et se couvrit de dettes, ce qui entraîna notamment la ruine de Jean, Nicolas, Madeleine, Marie et Anne-Catherine Heyendal, nés de la première union de sa femme, et ils furent contraints de se défaire de la propriété familiale.

Nous ne connaissons pas vraiment le nom de l'acquéreur à cette époque, mais il est possible que ce soit l'avocat Nicolas (de) Hodiamont, de Liège, époux de Catherine Lemaitre (1664-1746).
Il en est en tout cas propriétaire en 1715.
Né en 1659, il décède le 23-9-1746.
Bempt est transmis à ses deux fils, Pierre-Jos. Emmanuel et Jean-Antoine de Hodiamont, seigneurs de Néau (Eupen).

Le château doit être fort délabré, car en 1754 ils le font examiner par des artisans, aux fins de le réparer.
En 1762, les réparations n'ont pas encore été faites et une nouvelle visite est nécessaire ; il est constaté que, depuis 1754, les dégâts se sont aggravés par suite, notamment, d'un tremblement de terre.


Apres leur mort, les biens passèrent au fils de P. J. Emmanuel, Nicolas-Jean de Hodiamont, sgr. de Néau et à leur neveu commun, Guillaume-E. J. de Résimont (époux de Louise-Franç. de Goër de Herve), fils de leur soeur M. Catherine de Hodiamont et de Henri-Simon de Résimont.

Ils suivirent, par héritage, au fils de Guillaume-E. J., Guillaume-Jean-A. J. de Résimont et aux deux filles de Nicolas-Jean de Hodiamont, Charlotte et Sophie de Hodiamont. Charlotte mourut sans s'être mariée (1-6-1888) et Sophie ( 1794-1889) épousa son cousin issu de germains ci-avant cité, Guillaume-Jean-A. J. de Résimont (1786-1863).

Cette alliance et le non-mariage de Charlotte de Hodiamont expliquent comment toutes les propriétés familiales échurent finalement aux six enfants ou représentants du couple de Résimont-de Hodiamont :

- Alphonse-D. J. (+ 1913)
- N. Constantin-Ci. A.(+ 1905), épx d'Adelaide-L. Ch. de Fabribeckers de Cortils
- L. Emma-L. S., épouse du baron Balthasar van Voorst tot Voorst
- F. Victor-F. E. (prêtre)
- Ch. L. A. Marie et FI.
- Zenon-C. A. de Resimont.

Par partage provisionnel du 30-8-1905 (acte not. Xhaflaire, de Montzen), le fils aîné, Alphonse de Résimont, se vit attribuer notamment le château de Bempt.

Décedé le 12-2-1913, il l'avait laissé par testament à son frère Zénon ( + 1916), ancien zouave pontifical et marquis romain.

Celui-ci, à son tour, laissa la nue propriété de tous ses biens à sa nièce, la baronne Sophie van Voorst tot Voorst, épouse de Louis Glibert, et l'usufruit à son neveu Edmond de Résimont ( + 1924), mari de la comtesse Mathilde de Courcy-Serainchamps.

L'usufruit ne s'éteignit qu'à la mort de cette dernière, en 1935, et le château de Bempt resta la propriété de la fille de Mme Glibert-van Voorst tot Voorst prédécédée, Mme Georges Bouillon, née Yvonne Glibert, remariée après le décès de son mari, à Georges de Cavey.

Sources: "LES DELICES DU DUCHE DE LIMBOURG de Guy POSWICK".


Disclaimer | Copyright © 2004 S.I.3F & HB Webdesign - Last Update: 13/12/2016 14:47:18