Recherche: 
 >>> Recommander ce site  Nederlands   Deutsch   
Accueil Contact Liens Fonds d'écran Plan-Région Météo Agendas Folders Configuration ?

Cimetière américain de Henri-Chapelle (Le provisoire) (Syndicat d'initiative trois frontières)
DECOUVERTE - Attractions touristiques - Le cimetière américain  Version imprimable
 Avant-Propos
 Le site avant 1944
 Le provisoire
 Le permanent
 Inauguration
 De Henri-Chap.
 Gestion


LE CIMETIERE AMERICAIN

dit de Henri-Chapelle

à HOMBOURG-Vogelsang


Cimetière Américain

3. LE CIMETIERE PROVISOIRE (1944-1949)

Quelle ne fut pas, le dimanche 17 septembre 1944, la surprise des familles Putters, Taeter et Simons, revenant de la grand-messe par les échaliers, de découvrir d'une part, à l'orée du petit bois de Vogelsang, deux compagnies de soldats noirs américains qui avaient pris possession du bosquet et, d'autre part, gisant le long de la haie, une rangée d'une centaine de corps de soldats allemands.

Dans l'après-midi, les militaires américains demandèrent à pouvoir installer leur bureau provisoire dans la maison de la famille Putters à Vogelsang qui leur céda sa salle à manger (jusqu'en février 1945). Le hameau réalisa seulement à ce moment ce qui lui arrivait et ce n'est qu'alors que le propriétaire Monsieur Duesberg et les locataires (Messieurs Taeter et Simons) virent réquisitionner leurs prairies pour les besoins militaires. Le cimetière provisoire destiné aux américains fut créé officiellement le 28 septembre 1944.

L'on inhuma ici des soldats américains tombés durant l'avance de la 1ère Armée à travers la France, la Belgique, la Hollande et le Luxembourg,

Dès les premiers jours de la bataille d'Aix-La-Chapelle, le nombre de dépouilles amenées à Vogelsang fut impressionnant et le triste convoi perdura inlassablement durant tout l'automne 1944 et l'hiver 1944-1945- suite au déclenchement, le 16 décembre 1944, de la contre-offensive allemande des Ardennes.

C'est d'ailleurs à cet endroit que furent établis les avant-postes de la ligne de défense américaine. Ce furent en fait deux cimetières qui furent établis côte à côte, l'un allemand avec 10.600 corps et l'autre américain avec 16.500 dépouilles de soldats américains ainsi que quelque 200 alliés.

Le cimetière allemand se situait à droite d'une haie existante à l'emplacement approximatif de l'allée centrale actuelle. Il n'englobait toutefois pas la ferme de Houdel ni la prairie se trouvant derrière celle-ci. Tous les corps allemands étaient mis en bière dans des caisses de bois blanc puis rangés et surmontés d'une croix à laquelle était accrochée le matricule de chaque soldat.

Dès 1946 fut décidée la désaffectation du cimetière allemand. Les autorités américaines voulaient rapatrier tous ces corps en Allemagne mais les autorités de la RFA refusaient de payer le transfert tandis que les autres autorités alliées des secteurs Français et Anglais de l'Allemagne occupées refusaient que le transfert se fasse dans leur secteur.

Or, le secteur Américain était trop distant, si bien que les 10.600 corps furent déterrés par les prisonniers allemands, surtout en mars 1947, puis acheminés dans le cimetière allemand de Lommel où ils furent inhumés deux par deux avec une croix en béton pour deux.

Ce cimetière est entretenu par des souscriptions du public allemand. Le transfert vers Lommel s'acheva complètement en 1947.


Le cimetière provisoire américain s'étendait quant à lui bien au-delà de la limite actuelle du cimetière, côté Merckhof puisqu'il comprenait quelques ha de plus, de part et d'autre de l'actuel chemin de Vogelsang, jusqu'à une maison préfabriquée (transférée depuis à Chaineux) et un hangar (qui subsista jusque dans les années 1970), lesquels étaient affectés au sous-intendant qui avait la surveillance des lieux.

Les 16.500 croix de chêne peintes en blanc des tombes de soldats américains comportaient chacune, au dos, le matricule des soldats inhumés.

Les familles des soldats américains réclamaient pour la plupart le rapatriement des corps en Amérique, de sorte qu'en 1948-1949 une réorganisation complète des cimetières américains d'Europe fut entamée avec la suppression de plusieurs cimetières, Foy (près de Bastogne) et Fosse- La-Ville dont les corps furent en partie amenés à Vogelsang tandis qu'une part importante de ceux qui y étaient furent rapatriés en Amérique.


Disclaimer | Copyright © 2004 S.I.3F & HB Webdesign - Last Update: 11/12/2016 17:42:11