Recherche: 
 >>> Recommander ce site  Nederlands   Deutsch   
Accueil Contact Liens Fonds d'écran Plan-Région Météo Agendas Folders Configuration ?

Cimetière américain de Henri-Chapelle (Avant-Propos) (Syndicat d'initiative trois frontières)
DECOUVERTE - Attractions touristiques - Le cimetière américain  Version imprimable
 Avant-Propos
 Le site avant 1944
 Le provisoire
 Le permanent
 Inauguration
 De Henri-Chap.
 Gestion


LE CIMETIERE AMERICAIN

dit de Henri-Chapelle

à HOMBOURG-Vogelsang


Cimetière Américain

1. AVANT PROPOS

Après plus de 4 ans d'épreuve, notre contrée pouvait enfin revivre et laisser éclater sa joie les lundi 11 septembre (à Aubel, Remersdael et au sud de la Gulpe à Hombourg) et mardi 12 septembre 1944 (à Hombourg-village et dans le reste de l'actuelle Commune de Plombières).

Nous étions enfin libérés de l'oppression nazie.

Les "10 communes" de la région de Welkenraedt-Baelen-Plombières ainsi que La Calamine annexés unilatéralement au 3ème Reich depuis mai 1940 virent avec joie le démantèlement de la frontière qui allait de Sippenaeken à Merckhof Et de là vers La Clouse, Elsaute, Bilstain, Béthane ... et qui sépara pendant 4 ans la Belgique occupée de la Belgique annexée.

Les prisonniers, déportés, réfractaires à la Wehrmacht purent commencer à revenir chez eux s'ils le pouvaient encore, s'ils n'avaient pas payé de leur vie le fait de s'être trouvé au mauvais moment au mauvais endroit.

Les séquelles des bombardements de la gare de Montzen et ses alentours, des rafles, fusillades sommaires et autres exactions subies pendant 4 ans n'étaient pourtant pas près de s'estomper et beaucoup pleuraient un père, un fils, un proche tué ou disparu, voire des familles entières décimées lors des bombardements de la gare.

On croyait bien avoir tout vu au moment de la délivrance et pourtant, c'est après sa libération que notre contrée assista à partir du 17 septembre 1944 au triste spectacle des interminables convois de soldats morts, des milliers de victimes que l'on achemina de partout pour reposer dans notre sol.

C'étaient tant les dépouilles de nos libérateurs que celles de nos bourreaux. Certes beaucoup reposent ailleurs aujourd'hui mais près de 8.000 de nos libérateurs reposent à jamais chez nous.

Qu'au travers de ces quelques pages qui relatent l'érection de ce cimetière américain et plus encore lorsqu'il nous est donné de visiter l'immense nécropole où reposent à ce jour 7.989 de nos libérateurs, nous nous souvenions toujours du sacrifice de leur vie qu'ils n'hésitèrent pas à accomplir pour que nous puissions vivre libres.


A.Stassen.


Disclaimer | Copyright © 2004 S.I.3F & HB Webdesign - Last Update: 11/12/2016 17:42:12