Version imprimable
Découverte botanique et parc floral

Le parc du calvaire de Moresnet fut créé par les Pères Franciscains, vers 1900. Ce parc, d'une étendue de 2,5 ha, contient quelque 68 000 plantes en provenance d'Orléans en France; il est une merveille en son genre.

Devant le parc, nous remarquons un ensemble de tilleuls d'un parfum agréable. Directement en entrant, à gauche, un très beau Hêtre pleureur (Fagus sylvatica pendula) nous accueille; il est entouré d'un Laurier cerise (Prunea laurocerasus). A gauche et à droite, nous voyons des plantes de rocailles, de même que, dans le petit gazon qui suit à gauche et qui, en été, est recouvert de Fougères femelles (Filix femina) à l'arrière-plan, à côté des acacias et des érables, un Saule pleureur (Salix alba tristis) rajeuni. Une tempête l'a décapité. Au pied, tout le talus est couvert de Lierre du Caucase (Hedera colchica). Il possède de grandes feuilles et pousse, ici à l'ouest, pendant l'hiver. Le Lierre commun (Hedera helix) se trouve partout dans le parc, il pousse aussi sur les troncs et les stations. Avec leurs troncs élancés qui ressemblent à des colonnes vertes, ils forment de magnifiques tableaux.
Les groupes de sapins, à gauche, se composent d' Epicéas commun ou "sapins de Noël" (Picea abies). Par-ci et par-là, on voit un Douglas Vert (Pseudotsuga taxifolia) ; on le désigne comme sapin de l'avenir, à cause de sa puissance de croissance.

Directement derrière le petit gazon, devant, à hauteur du sol, on aperçoit un groupe de Mahonias (Mahonia aquifolium) ainsi que des Berberis (Berberis aquifolium). A côté des feuilles toujours vertes, ces plantes se garnissent, au début du printemps, de belles fleurs jaunes en forme de boutons.Les fruits bleus-noirs apparaissent à la fin de l'été. Ces plantes couvrent de grandes étendues du parc. Un Poivrier (Calicanthas floridus) s'harmonise dans l'espace. Suivent, à gauche et à droite, des Rhododendrons de plusieurs sortes ; ils fleurissent d'avril à juin et donnent un spectacle féerique.

Comme premier arbre important à droite, en entrant, se présente un Mélèze d'Europe (Larix decidua) ; il perd ses aiguilles, en hiver, et redonne de belles aiguilles vertes, au printemps. Le sol est couvert de Mahonias et de Fougères royales (Osmunda régalis). Directement, à l'entrée, on est en contact avec un groupe d'Ornithogales (Ornithogalum) qui poussent, chaque année, à partir de petits bulbes blancs.
Quelques pas plus loin, se dresse un groupe d'Ifs communs (Taxus baccata), un Sapin du Caucase (Abies nordmanniana) et plus loin, à l'arrière-plan d'un Rhododendron, le long du chemin entre des Epiceas communs, un Sequoia du Japon (Cryptomeria japonica) qui, dans son pays d'origine, atteint la hauteur de 60 m. En poursuivant, nous rencontrons un Cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica). On le reconnaît à sa couronne dégarnie et aux aiguilles gris-argenté. C'est le cèdre le plus rude dans notre climat, nous le rencontrons plusieurs fois dans le parc.

A main gauche, nous découvrons la première grotte ou 1ère station. Elle est entourée de sapins. Dans les niches des deux côtés, pousse, depuis des années, le Lierre terrestre (Glechoma hederacea). Les niches intérieures sont garnies de fleurs de saison: Bégonias, Fuchsias, Géraniums, ...Ici et ailleurs, les stations sont couvertes de Cymbalaires (Lingria cymbalaria ou cymbalaria muralis).

Sur le chemin en direction de la 2e station à gauche, au milieu du talus, un Epicéa de Hemlock (Tsuga canadensis) et juste derrière lui, un Cèdre de l'Atlas. A côté, sous le haut sapin, s'est développé le Cytise des Alpes (Laburnum alpinum). Nous le trouverons plusieurs fois dans le parc. Derrière la 2e station, nous trouvons des sapins de Hemlock et des Epiceas de Serbie (Picea Omorika).


A droite, sur le chemin de la 2e station, nous voyons un petit parterre à fleurs annuelles et bisannuelles. Au milieu du petit gazon, un grand Rhododendron à plusieurs branches. Dans un grand espace, différents bouquets de fleurs que l'on trouve partout dans le parc, entre-autre : un Arbuste à pois (Caragana arborescens) avec de jolies petites feuilles découpées et qui porte de belles fleurs, au printemps. Ensuite, le Deutzia (Deutzia scabra) qui donne des fleurs blanches, en juillet-août. Plus loin, le Fauxjasmin (Philadelphus). Des buissons aux branches rouges en hiver et fleurs blanches au mois de mai, le Cornouiller (Cornus alba sibirica).

Au milieu se développe une sorte de Spirée (Spirea arguta). En plus, quelques Weigelias (Weigela florida) se développent en mai-juin avec une floraison en forme de tuyaux. Chaque année, nous trouvons des Hortensias bleus en fleurs (Hydrangea hortensis).

En face de la 2e station, on voit un grand Frêne pleureur (Fraxinus excelsior pendula) ; dans l'ombre de Douglas (Pseudotsuga glaucabrevifolia), à son pied, un petit taillis d'arbustes avec branches en faisceaux et, en mai,des fleurs jaunes Corète du Japon (Kerria Japonica).

Plus loin, le long du chemin à nouveau, des Rhododendrons-hybrides .
Sous les Epiceas communs, à la suite de la 2e station, de petits arbustes Chèvrefeuille (Lonicera nitida) avec des feuilles en forme de couronne nuptiale, qui proviennent de Chine et qui conviennent pour de petites haies. A gauche, nous remarquons une pompe qui provient de la place de Montzen, elle est garnie de fleurs saisonnières.

En face de la 3e station, il y a quelques arbustes : le plus imposant est la Barbe-de-bouc (Aruncus sylvester); quelques Hostas avec des feuilles à stries blanches qui redeviennent cependant souvent vertes. Avec tout cela, on découvre un mélange d'Hortensias et de Fuchsias de différentes sortes : entre-autre, les Hortensias d'été (Hydrangea paniculata) et, à nouveau, le Corète du Japon qui tranche avec ses branches à faisceaux.

Devant la 4e station, au milieu de grands Hêtres, se dresse un Cyprès de Sawara (Chamaecyparis pisifera filifera). Plus loin, à l'avant-plan, un buisson à fleurs fines roses (Symporicicarpos albus) et qui donne des baies blanches, en automne et en hiver. Sous les grands Epiceas communs à l'arrière-plan poussent quelques Arollas (Pinus cembra).

Entre la 4e et la 5e station poussent, à l'arrière-plan, quelques Pins noirs (Pinus nigra austriaca), des Epiceas Nordman, des Cyprès de marais (Taxodium districhum), des Berberis sanguins (Berberis thunbergeii atropurpurea).

En face de la 5e station, devant le grand Hêtre rouge à l'arrière-plan, se dressent deux Cyprès de Sawara plumeux (Chamaecyparis pisifera plumosa). Tout à l'avant-plan, on trouve quelques Ifs en colonnes (Taxus baccata fastigiata) le Buis Commun (Buxus sempervirens) et, à nouveau, des Mahonias et des Loniceras entourés par des Fougères. Au coin de la petite porte, on remarque un Erable en flèche et à trois troncs (Acer platanoides), sur le côté, un groupe de Deutzias (Deutzia Gracilis).

Près de la 6e station, grimpe une Glycine (Wisteria simensis) avec, en mai-juin, de magnifiques grappes de fleurs bleues en mai-juin. La station se termine par un imposant groupe boisé toujours vert, des Douglas, des Mélèzes, un Cornouiller mâle (Cornus mas) qui, déjà en février, avant de montrer ses feuilles, se fait remarquer par ses bourgeons jaunes. Plus loin, poussent des Rhododendrons, des Hortensias d'été et la Barbe-de Bouc.

En face de la 6e station, on voit un Genévrier (Juniperus chinensis pfitzeriana), quelques nouveaux Ifs à colonnes et Ifs communs, un Poirier du Japon (Chaenomales japonica), des Forsythias, des groseilliers à fleurs (Ribes sanguineum), des Cytises (laburnum) et des roses de parc (Rosa rugosa). A l'avant-plan, on peut remarquer des plantes annuelles : des Astilbes rouges (Astilbe arendsis) et les Fuchsias (Fuchsia fulgens).

La 7e station est flanquée de deux Robiniers bizarres avec des sapins, en arrière-plan. Devant elle, à nouveau, un groupe de conifères, un Cèdre de l'Atlas, et quelques Cyprès Lawson (Chamaecyparis lawsoniana) entourés de faisceaux verts du Corète du Japon. A remarquer, quelques Erables japonais, avec de belles feuilles rouges, un groupe de Rhododendrons japonicum, connus sous le nom de (Azaléa mollis), qui au printemps, donnent des bourgeons de couleur pastel. Plus loin, un Pyracantha ou Buisson ardent (Pyracantha coccinea) qui donne, au printemps, de petites fleurs blanches et, en automne, de petites baies rouges, un Lilas d'été (Buddleja) et quelques Pins des Montagnes (Pinus Mugo) qui ne se trouvent pas fort à l'aise.

Le long du chemin qui mène à la 8e station, à gauche, un groupe de Pins pleureurs (Pinus griffithi). A mi-chemin, en avant-plan, un groupe de magnifiques Millepertuis (Hipericum calicium). En face de la 8e station, entourée de Lierres, à l'arrière-plan, de Mélèzes, d' Ifs, de Cyprès Lawson ainsi que d'arbustes floraux, nous trouvons un magnifique Arbre Tulipe (Liriodendron tulipifere) qui, à cause de la hauteur de sa floraison jaune-vert, est à peine remarqué. Nous remarquons un exemplaire identique à proximité de la 14e station.

Sur le côté droit, vers la 9e station, nous apercevons des Rhodendrons hybrides. Une ouverture dans la végétation nous montre un groupe de Abutilon striatum var. thompsonii aux feuilles vertes et fleurs en forme de cloches. A la 9e station, nous trouvons le Sequoia du Japon (Cryptomeria japonica), suivent de petits gazons entourés de Rhododendrons ainsi qu'un parterre de roses à l'avant-plan, les Roses (Nina Weibull).

A la suite du parterre de roses et à côté d'un if, il y a quelques Rhododendrons flavorufum qui n'atteignent leur pleine croissance qu'avec l'âge. Ensuite, on voit un groupe de Mahonias, un If à aiguilles jaunes (Taxus baccata devastoniana) qui protège le pied d'un magnifique Cèdre de l'Hymalaya, et à nouveau un Cyprès Sawara (Chamaecyparispais. Squarosa " Aurea "). Tout à côté, poussent des Cotoneaster horizontalis, quelques Trèfles des Bois (Lespedeza bicolor). Le sol est couvert de fougères et de petites Pervenches. Entre ces plantes, se dégagent les Barbes de-Bouc, des Rhododendrons et des Lauriers-cerises et quelques Cyprès de Nootka (Chamaecyparis nootkatensis pendula).

Sur le chemin vers la 9e station, à droite, de très grands Epicéas communs flanqués, de chaque côté, d'un Erable negundo (Acer negundo) et d'un Robinier. A l'avant, un ensemble d'Ifs : les Ifs communs, les Ifs à colonnes de couleur jaune, les Ifs inférieurs et les Ifs médians. Au milieu de ces taxus, un groupe de fleurs (Epimedium alpinum) qui fleurissent en mai. Partout, poussent des fougères, le sol est couvert de petites Pervenches ( Vinca minor) avec leurs belles fleurs bleues. L'hiver, le sol se couvre d'un beau tapis de feuilles vertes et brillantes.

Le monticule devant la 9e station est dominé par un Bouleau pleureur (Betula verrucosa tristis). A son pied, un ensemble de fleurs différentes.

Le chemin qui conduit, maintenant, à la 10e station nous amène sur notre droite à un Conifère nain (Chamaecyparis optusa " nona graticis "), juste à côté d'un Bergenia (Bergenia cordifolia) qui provient de Sibérie. A plusieurs endroits, se trouvent des Lilas (Siringa vulgaris), suit maintenant un très grand Lilas blanc. Devant un Buis commun (Buxus sempervirens), en été, poussent quelques Datura Ornementaux ou Trompettes des anges (Datura suaveolens) avec de grands calices blancs très odorants. Cette plante provient du Nord de l'Amérique du Sud, elle est de la famille des Datura stranonium.

Ensuite, dans une belle forme fermée, on remarque l'Arbre de Vie (Thuja occidentalis Pyramidalis) sur notre chemin, des Buis pyramides et un Lilas blanc, avec à l'arrière-plan, des Cyprès plumeux (Chamaecyparis plumosa squarrosa). Devant, au bord du chemin, en été, quelques Herbes Traînantes (Hypericum calycinum) poussent avec leurs belles fleurs jaunes. Un groupe de Muguets recouvre le pied d'un Ailante glanduleux ou Faux vernis du Japon (Ailanthus altissima) avec ses grandes feuilles effilées.

Dans le virage, nous découvrons un If (Taxus baccata devastoniana) avec des bourgeons légèrement jaunes, et devant lui, un Cèdre de l'Hymalaya (Cedrus deodora), un Cyprès Sawara (Chamaecyparis pis. Fil. " Aurea), suivi de quelques groupes de roses ainsi que des cotoneasters.

Devant la 10e station, il y a un thuja A côté de la 10e station, il y aune petite plante appelée Olivier de Bohême(Elaeagnus pungens " Maculata "), reconnaissable à ses feuilles jaunes doré.

En face de la 11e station, tout à fait dans l'ombre et imperceptible, un petit groupe de plantes sans feuilles, le Ephedra distachya, qui nous fait penser à un petit genêt.

Sur la colline de la 12e station, nous trouvons les Tilleuls d'hiver (Tilia cordata). A gauche et à droite de la 12e station, grandissent deux Hêtres Rouges (Fagus sylvatica purpurea). Sur la droite, une Glycine essaye de grimper sur la grotte. Dans les niches et les aspérités de la grotte, on trouve de petites plantes (Iberis alyssum et cerastium). Une série de conifères, des Thujas et quelques Sapins bleus (Picea punges glauca) entourent la 12e station.

Autour de la grande plaine verte devant la 12e station, des parterres de fleurs diverses garnissent le sol.
Sur le chemin vers la 13e station, s'élève un Cerisier Japonais (Prunus serrulata), devant des Ifs à colonnes ; sur le côté, un groupe de thujas picata atrovirens. Remarquons encore quelques Palmiers (Ilex aquifolium). Des deux côtés de la 13e station, un Frêne commun (Fraximus excelcior pendula), est dominé par des sapins Nordmanniana, des Epicéas communs et des Pins Dans le groupe suivant, on voit, au milieu des arbustes à fleurs, un Erable à plusieurs branches et un puissant Arbre Tulipe. Au bord du chemin, nous trouvons un Orme (Ulmes glabra pendula), avec son remarquable toit en forme de parapluie.

A la 14e station entourée de plusieurs conifères Epiceas communs et Mélèzes, nous trouvons un gigantesque hêtre rouge. En face, un Chêne d'Amérique (Quercus rubra), il y a quelques tilleuls. Avant d'arriver au point de vue sur la grande plaine devant la 12e station, nous trouvons à gauche, près du parterre développé en largeur, coincé par un If (Thujopsis dolabrata), un Cerisier japonais et un très beau Magnolia (Magnolia denudata).

En observant la grande plaine, nous remarquons deux Ifs communs, deux arbres Trompettes (Catalpa bignonioides) ainsi qu'une Aubépine (Crataegus oxycantha).

A droite, à la sortie du parc du Calvaire, nous rencontrons un Epicéa nain (Picea abies " Remonti) qui prend une forme arrondie. Plus loin, entre deux Lauriers cerise, un Rhododendron et un Frêne pleureur et devant, sur le côté, un Tilleul (Phillyrea vimoriniana).

Sur le bord du petit chemin à gauche, avant la sortie, menant à la 12e station, poussent une série d'Epicéas (Piceas breweriana), ainsi qu'une petite collection de Lilas (Seringa reflexa) et quelques (Exochorda racemosa) avec de belles fleurs blanches, au mois de mai.

En quittant ce magnifique parc, il convient de rendre hommage à tous ceux qui y ont travaillé pour le plus grand bonheur de l'Homme, qui reste à la recherche du Paradis perdu !

Sources : Notes du Fr Aurelius (J. Willmeroth)
Mr Ralf Thomassen, brigadier de l'Administration des Eaux et Forêts

Extraits: Chronique 4 - Auteur: J.Langohr (Gemmenich)